nihon-token.com Etude du sabre japonais
Accueil Généralités Articles Outils Achat-vente Publications Divers

Nomenclatures et grammaire des styles

-1-

Introduction


Le monde du sabre, comme tout domaine spécialisé, a son vocabulaire et ses définitions propres. L’étude des lames et des montures exige dans un premier temps de se familiariser avec la terminologie japonaise, dont même les amateurs japonais ne peuvent faire l’économie. Ce n’est pas par snobisme si les collectionneurs occidentaux s’expriment dans un langage d’eux seuls compris, mais bien parce qu’il n’existe – dans de nombreux cas – pas de termes équivalents dans une autre langue. Leur utilisation évite d’avoir recours à de longues paraphrases et permet de se faire comprendre entre collectionneurs de nationalités différentes.

Si la naissance de ce lexique spécialisé, constitué de plusieurs centaines de mots, a sans doute coïncidé avec celle de la forge, les textes les plus anciens ne remontent pas au-delà de la période de Kamakura. Le vocabulaire s’est enrichi et a été augmenté au fil des siècles, parfois sans grande concertation entre spécialistes, chacun essayant d’imposer l’utilisation des termes de son invention. On trouvera dès lors de nombreuses dénominations pour une même chose. Dans d’autres cas, l’interprétation correcte d’un vocable ou d’une expression fait encore débat. Quoi qu’il en soit, dans les pages qui suivent, ont été rassemblés la plupart des termes les plus utilisés, sans viser l’exhaustivité. L’ensemble des définitions ci-après constitue une sorte de « connaissance de base » qui permettra aux voyageurs qui se lancent sur le sentier de l’étude du sabre japonais de partir du bon pied.

Bien que l’insertion des caractères chinois ait tendance à saccader le rythme de la lecture, ils sont fournis à l'intention des japonisants. On en trouvera d’autres en fonction des auteurs. Les sources ayant servi à la rédaction de ces pages sont nombreuses ; en voici les principales :

  • Tomita Shôji, Nihontô jiten – shintô hen, 1937.
  • Homma Junji & Satô Kanzan, Nihontô kôza, 10 vol., 1966-1969.
  • Ogasawara Nobuo, Nihontô no kanshô kiso chishiki, 1989.
  • Shibata Mitsuo, Shumi no Nihontô, 1991.
  • Nagayama Kôkan, Tôken kantei tokuhon, 1992.
  • Fukunaga Suiken, Nihontô daihyakka jiten, 5 vol., 1993.
  • Yamada Haruhiko, Kantô hisho, 2003.
  • Zusetsu – Nihontô daijiten, 2006.
  • Ogasawara Nobuo, Nihontô – Nihon no waza to bi to tamashii, 2007.



Sommaire

Nomenclature d’une lame en shinogi-zukuri
Variations dans la forme de la lame
Les lignes de trempe
Variations dans la trempe : les activités martensitiques 
Nomenclature et morphologie de la soie


Copyright © 2003-2016 Franz Baldauff